STORYTIME - Tout quitter pour vivre à Toulouse

10/20/2020

 Holà ginamigas !

Aujourd'hui je partage avec vous un article un peu plus personnel. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez dû remarquer depuis quelques mois déjà que la plupart de mes publications se font à Toulouse. Et pour cause, j'ai emménagé définitivement dans la ville rose. Après 8 ans vécus à Bordeaux et sa périphérie, je suis retournée dans la région Occitanie dans laquelle j'ai passé la majorité de mon enfance et mon adolescence. Troquer le vin rouge pour les bonbons à la violette, je vous raconte tout !


Eglises Saint Sernin Toulouse


Le retour au país


J'ai passé mes 4 ans à mes 14 ans dans la région Occitanie. J'ai habité dans plusieurs villes et villages du Tarn et du Tarn-et-Garonne. Il faut savoir que normalement je devais faire mon lycée à Toulouse mais que pour des raisons professionnelles ma mère a plutôt choisi Bordeaux. J'ai fait toutes mes études à Bordeaux, du lycée jusqu'à mon Bachelor. Au total, j'ai vécu 8 ans dans Bordeaux et sa périphérie. J'y ai même eu mon premier appartement étudiant

J'ai toujours aimé Toulouse et ses briques roses. Même lorsqu'il pleut, l'architecture fait que la ville dégage toujours quelque chose de chaleureux. Sans parler de la sympathie des toulousains que j'affectionne particulièrement. Je me disais qu'à la fin de mes études je partirai vivre ici. Les opportunités de travail dans ma branche étaient plus attractives que sur la métropole bordelaise (spoiler alert : le COVID a rendu toutes les opportunités compliquées indépendamment du lieu). Pour moi c'était un pari gagnant ! J'avais donc prévu de commencer à chercher un logement vers l'automne 2020 pour m'installer. Mais les choses se sont passées autrement !

De Bordeaux à Toulouse : une décision de coeur

La veille du confinement en mars 2020, j'ai pris la décision la plus folle de ma vie : rejoindre mon crush  sur Toulouse. Ce crush est devenu l'homme avec qui je partage aujourd'hui ma vie. A l'heure actuelle, je ne m'explique toujours pas comment j'ai pu partir ainsi alors qu'on ne se connaissait que depuis peu de temps. J'aime bien penser que c'était le destin. Nous avons passé notre confinement ensemble et nous sommes tombés très amoureux. La cohabitation s'est tellement bien passée que nous n'envisagions pas de vivre séparés, moi à Bordeaux et lui à Toulouse. J'ai décidé de le rejoindre à Toulouse.Et c'est tout naturellement que j'ai résilié mon bail bordelais lors du déconfinement en mai. Nous avons très rapidement trouvé un appartement dans lequel nous nous sommes installés à la fin du mois de juin.

place-st-georges-toulouse


Des regrets ? Jamais

Depuis mon installation, il n'y a pas un jour où je regrette d'être partie de Bordeaux. J'ai la chance de vivre dans le quartier où je rêvais d'habiter. Tous les jours, je contemple la beauté des briques toulousaines depuis mon balcon. J'aimais énormément l'échoppe dans laquelle je vivais à Bordeaux et j'étais très attachée à mon quartier. Cependant ma qualité de vie s'est nettement améliorée depuis que je vis à Toulouse. Le coût de la vie est moins élevé qu'à Bordeaux, ce qui me permet de sortir au restaurant plus souvent (et croyez-moi, il y en a de très bons). Lorsque l'on est encore étudiant, c'est un critère non-négligeable. Enfin, la possibilité de pouvoir s'évader de la ville pour découvrir de magnifiques paysages à 1h de route me plaît énormément. Les Pyrénées sont à proximité, tout comme le Tarn et ses belles bâtisses. Certain.e.s préfèrent la plage, de mon côté j'ai toujours été plus montagne et campagne.

Je n'ai pas encore eu l'occasion de rencontrer beaucoup de nouvelles personnes à cause du COVID. J'ai retrouvé des ami.e.s de longue date et surtout mes meilleurs amis qui vivent encore dans la région. Ma bande de copines bordelaises me manquent. Nous vivions quasiment toutes dans le même quartier. Mais la proximité entre Bordeaux et Toulouse en train me permettra de venir leur rendre visite facilement. 


Il n'est pas évident de se décider de partir d'une ville dans laquelle on a passé de nombreuses années. Serais-je partie vivre à Toulouse si je n'avais pas rencontré l'amour ? Je pense que oui. Il était temps pour moi de plier bagage et de commencer quelque chose de nouveau. Mais vivre cette expérience à 2 est vraiment merveilleux ! J'ai littéralement suivi mon coeur, c'était improbable, irréfléchi et risqué. Tous les jours je me dis que c'est la meilleure décision que j'ai prise dans ma vie

You Might Also Like

0 commentaires

Suis-moi sur Facebook...

et Instagram !